Préparatifs tour d'Asie

Tout savoir sur les visas

Avant de partir gambader dans les contrées asiatiques, nous avions un petit (vraiment, infime) détail à régler : les visas !
Vous savez, ces bouts de papier ou tampons apposés sur nos passeports, qui permettent de rentrer sur le territoire d’un autre Etat… 

Si vous me permettez, je vous embarque avec moi dans cette folle épopée administrative, à travers les ambassades et les administrations, pour dégoter nos pass, que dis-je, nos saints Graal d’accès ! 

Note : les informations que je donne dans cet article sont valables pour des personnes détenant un passeport français.

Dans cet article, vous trouverez :

 Quelques informations préliminaires avant de commencer vos demandes de visas ;

 Une présentation des différents visas que nous allons rencontrer en cours de route ;

 Quelques conseils pour que vos demandes se passent dans la joie et la bonne humeur ;

 Un tableau récapitulatif, pays par pays, de nos visas pour notre tour d’Asie.

Les bases avant d'entamer une procédure de demande de visa

Avant de vous parler plus en détails des demandes de visas en elle-même, je voulais vous énoncer les bases. 

Pour voyager en France et dans l’espace Schengen, une carte d’identité suffit. En revanche, lorsque vous sortez de l’Union Européenne (et/ou de l’espace Schengen), un passeport sera alors votre plus précieux compagnon. C’est l’un des documents les plus importants lorsque vous voyagez, notamment en tour du monde ou, comme pour nous, en Asie. 

Si vous n’avez pas encore de passeport, il faudra en faire la demande auprès de votre mairie ou de votre préfecture. Si vous avez déjà un passeport, prenez garde à ce qu’il soit encore valide 6 mois après votre retour. Sinon, il faudra le renouveler. Dans ces deux situations, vous pouvez vous renseigner en amont sur le site du Service Public, avant de faire des démarches administratives. Il vous faudra dans tous les cas fournir un timbre fiscal, que vous pouvez désormais acheter uniquement sur internet (timbre fiscal dématérialisé). En mai 2019, il coûte 86 euros pour une personne majeure. 

Adrien a fait renouveler son passeport qui serait arrivé à expiration début 2021, soit un peu plus de six mois après notre retour. Comme nous comptons repartir après notre voyage en Asie, nous ne voulions pas être bloqués et avons pris les devants. Quant à moi, je voulais faire changer mon nom pour ajouter mon nom d’usage (mon nom + le nom d’Adrien, notre nom marital en somme). Et dans ce cas, c’est bon à savoir, il n’y a ni besoin de faire une demande de nouveau passeport, ni de payer un timbre fiscal. Vous pouvez faire changer votre nom, et le « nouveau passeport » aura la même date d’expiration que « l’ancien ». 

Pensez à faire votre demande de passeport en avance. Les délais entre la demande et l’obtention de votre document peuvent parfois être très longs. A Lyon, en période de pointe, ils peuvent être de deux à trois mois… De plus, vous aurez besoin de votre passeport pour certaines demandes de visas, qui sont à effectuer quelques temps avant votre départ. Soyez donc vigilants.

Une fois votre passeport en poche, celui-ci est valable 10 ans, et vous pouvez dès-à-présent passer aux choses sérieuses : demander les visas !

Entrer sur un autre territoire : visa ou pas ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous rappelle qu’en Europe, et plus particulièrement dans l’espace Schengen, le principe de libre circulation s’applique. Ainsi, vous n’avez pas besoin de demander de visa lorsque vous souhaitez vous déplacer, si vous être ressortissant de l’Union Européenne. C’est plutôt avantageux.

Pour un long voyage, ou pour vos prochaines vacances en dehors de cette zone, le principe de libre circulation ne s’applique plus. 

Ainsi, pour les visas touristiques, il existe plusieurs types de situations :

    • Vous n’avez pas besoin de visa, et votre passeport suffit pour entrer sur le territoire du pays : c’est le cas par exemple du Japon. Un tampon est apposé à votre arrivée, et indique votre date d’entrée et la date limite de séjour ;
    • A votre arrivée, vous payez un droit d’entrée, un visa donc, sans avoir à faire de démarche au préalable : c’est le cas par exemple du Laos. A votre arrivée, un agent de douane appose un autocollant ou un tampon dans votre passeport en échange d’une certaine somme ;
    • Avant d’arriver sur le territoire, des démarches sont nécessaires pour obtenir un visa et entrer sur le territoire, que ce soit un e-visa (demande de visa en ligne et impression des documents avant de passer le poste de frontière) ou un visa classique (à réaliser en Ambassades ou Consulats avant l’arrivée sur le territoire) : c’est le cas du Myanmar (e-visa) ou de la Chine (dépôt d’un dossier au Consulat).

Il existe bien sûr d’autres hypothèses, mais qui ne s’appliquent pas aux visas touristiques, auxquels je fais référence ici.

Dans tous les cas de figure, il vous faudra établir votre itinéraire en amont, pour déterminer quels pays nécessitent ou non un visa. Pour vous aider, le site du Ministère des Affaires Etrangères est très utile. Dans la section « Conseils aux voyageurs« , vous pouvez, au choix, cliquer sur la carte interactive ou faire une recherche par pays. Vous trouverez plusieurs informations très utiles, dont notamment les formalités d’entrée dans l’onglet « Entrée / Séjour ».

Petits conseils avant de faire vos demandes

L'organisation, le maître mot !

Faites attention à prendre en compte la durée de validité du visa lorsque vous devez le demander avant votre arrivée, c’est-à-dire la durée au cours de laquelle vous pourrez entrer dans le pays convoité, calculée à partir de la date de demande. Il vous faudra également vous organiser rigoureusement pour faire les différentes démarches dans les temps impartis.

Par exemple, nous savons que le visa chinois sera un casse-tête (chinois, donc) administratif – cela ne nous fait pas peur, nous avons déjà affronté l’Ambassade de Russie l’année dernière et nous sommes prêts à nous défendre ! – et qu’il est nécessaire de faire la demande entre trois mois et quelques jours avant le départ. Si nous faisons la demande plus de trois mois avant, nous ne pourrons pas rentrer sur le territoire Chinois. 

Par ailleurs, nous vous conseillons de faire le point sur les documents demandés pour vos différentes demandes. En plus des papiers d’identité et photos, peuvent être demandés un certificat d’assurance, un certificat de vaccinations, vos billets d’avion aller et retour, vos réservation d’hôtel(s), des justificatif de domicile ou de salaire, et même un fichier montrant le trajet que vous effectuerez (s’il n’est pas respecté à la lettre dans les faits, ça n’a pas trop d’importance). Pour le visa chinois par exemple, nous allons devoir fournir les papiers que je viens de vous citer. En fin d’article, je vous ai mis des liens pour chaque pays que nous allons visiter, où vous pourrez trouver les documents demandés.

Si vous devez effectuer des demandes de visas pendant votre périple, soyez parés à toutes éventualités : faites des photocopies et numérisez certains documents, pour les avoir toujours à portée de main. Prévoyez aussi plusieurs photos d’identité, et faites attention aux formats, qui peuvent différer d’une demande de visa à une autre.

Après avoir établi notre itinéraire, nous avons observé les formalités à effectuer pour chacun des pays. Nous avons commencé à réunir différents justificatifs, notamment pour le visa chinois. Nous avons récapitulé toutes les informations dans un tableau que nous vous partageons dans quelques instants. Et nous nous sommes rendus compte que, parfois, nous devrions user de malice et de ruse pour finaliser nos demandes de visas !

La preuve d'un billet retour

Lorsque vous commencerez à faire vos demandes de visas, vous vous rendrez compte que, souvent, une preuve de sortie du territoire peut être exigée à l’entrée dans le pays. Ce ne sont pas forcément les services douaniers qui l’exigent, mais plutôt les compagnies aériennes. Pourquoi ? Parce qu’en cas de refus d’entrée sur un territoire à la douane, les compagnies aériennes ont l’obligation de vous renvoyer dans votre pays, à leurs frais. Pour s’éviter ce genre de problèmes, elles exigent donc la preuve d’un billet de retour pour laisser les voyageurs embarquer.

C’est le cas dans de nombreux pays, tels que la Chine, le Japon, le Myanmar, la Thaïlande ou encore l’Indonésie. Prenez en compte ce paramètre au moment où vous effectuerez votre demande de visa. Le problème ne se pose pas lorsque vous comptez repartir du pays par avion au bout de trois semaines ou un mois. Mais dans notre cas, par exemple, cela peut vite devenir problématique, puisque nous comptons sortir de certains pays par les frontières terrestres, par exemple au Myanmar.

Dans ce cas, je vous conseille de la jouer rusé ! Il existe plusieurs techniques pour se sortir de cette situation. Certains se présentent aux frontières « au talent » et mise tout sur leur charme et leur sourire. Généralement, ce n’est pas concluant. D’autres créent de faux billets d’avion sur un logiciel de traitement de texte ou de retouche de photos. On veut bien la jouer rebelles, mais on ne veut pas se faire éjecter des pays avant même d’avoir pu y poser un pied. 

Parmi les alternatives plus « crédibles » – bien sûr, à l’heure actuelle, on ne peut que le supposer, nous essaierons au fil de nos pérégrinations et nous vous tiendrons informés ! – la première est, simplement, d’acheter un billet d’avion qui soit annulable et remboursable. Ce n’est pas forcément facile à trouver. Le site de réservation Orbitz permet d’annuler son billet dans un délai de 24 heures, et avant 22 heures. Le site Opodo permet lui aussi, sur certains vols, une annulation dans un laps de temps donné. Cette solution fonctionne lorsque vous devez justifier d’un billet retour à l’arrivée à la frontière, mais ne fonctionnera pas lorsque vous devez faire une demande de visa en avance, comme pour le visa chinois, puisque le délai de rétractation sera trop court. 

La seconde solution, assez prisée des voyageurs, est de louer un billet d’avion. Des sites tels que OnWardTicket, ou OneWayFly proposent ce service. Il s’agit de faire passer des locations de billets pour de véritables billets d’avion. Concrètement vous payez quelques dizaines d’euros pour qu’une entreprise spécialisée vous envoie un billet d’avion (qui est en réalité une simple location, une réservation en somme, non payée) au départ du pays concerné. Et peu importe la destination : l’essentiel est de prouver que vous comptez quitter le territoire. Ce billet est ensuite annulé après 24 heures ou 48 heures, une fois que vous avez passé la frontière. A priori, c’est une méthode qui fonctionne. Nous essaierons et nous vous ferons un rapport détaillé !

Une fois ces détails pris en considération, vous pourrez commencer à faire vos demandes de visas. Nous vous avons compilé les informations que nous avons recueillies dans le tableau ci-dessous !

Les visas pour notre tour d'Asie

Pour voir un peu plus clair dans toutes les démarches que nous allons effectuer, nous avons dressé ce tableau.
Peut-être vous sera-t-il utile, si vous prévoyez de partir à l’aventure ?

PaysTypeDurée de validitéDurée max. de séjourDurée envisagéePrix / pers.Où le faire ?Prolongeable ?Billet de sortie demandé ?
ChineVisa simple entrée90 jours30 jours30 jours126 €Consulat de LyonOuiOui
Hong KongLe passeport suffit/90 jours10 jours0/NonA priori non
JaponLe passeport suffit/90 jours30 jours0/NonOui
MyanmarE-visa90 jours28 jours28 jours50 $ (environ 45 €)Sur internetNonA priori oui
Thaïlande (1ère entrée)Le passeport suffit/30 jours30 jours0/OuiOui
CambodgeE-visa90 jours30 jours28 à 30 jours35 €Sur internetOui? Dans le doute, oui
Thaïlande (2ème entrée)Le passeport suffit/30 jours25 jours0/OuiOui
LaosA l’arrivée dans le paysImmédiate30 jours29 – 30 jours27 €A l’arrivée à la frontièreOui? Dans le doute, oui
VietnamE-visa30 jours, avec date d’entrée précise30 jours29 – 30 jours23 €Sur internetNon? Dans le doute, oui
IndonésieLe passeport suffit/30 jours30 jours0/NonOui

Et pour aller un peu plus loin, voici une petite liste de liens utiles :

Au moment où j’écris cet article, nous n’avons pas encore fait la demande pour le visa chinois. Nous vous tiendrons informés des événements, bien sûr ! 
Nous sommes prêts à affronter les administrations chinoises !

Et vous, avez-vous déjà eu à vous occuper d’autant de demandes de visas ? 

Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire ❤️

Hello ! C'est Moi Garance, la co-pilote de Nos Pas en Avant. J'ai décidé avec Adrien de parcourir le monde, parce que je suis beaucoup trop curieuse. En septembre 2019, nous nous envolerons pour notre grand Tour d'Asie. Je partage avec vous nos anecdotes de voyage et nos bons plans (de manière décalée ou façon roman-fleuve).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consectetur sit leo sed fringilla ut adipiscing porta. tempus Praesent ut