Budget,  Trucs et astuces

Comment financer un long voyage ?

Dans l’épisode précédent, nous vous parlions de notre budget pour notre tour d’Asie de neuf mois. Vous vous demandez alors sûrement si nous sommes les héritiers d’une famille princière ou si nous avons gagné au loto. 

Spoiler alert : nous n’avons aucun lien de parenté avec une quelconque famille royale et nous n’avons pas d’addiction aux jeux. 

En moyenne, un tour du monde ou un voyage au long cours coûte 15.000 euros pour un an, par personne (source : Tourdumondiste.com). Cette somme vous paraîtra peut-être élevée, et vous vous demandez comment réunir tout cet argent. Selon-nous, il y a deux moyens de financer un tel projet :

    • Faire un point sur son budget quotidien et essayer de moins dépenser, ou
    • Essayer de gagner plus d’argent.

Vous pouvez combiner ces deux méthodes ou non. L’important est d’arriver à son objectif, en l’occurrence, partir en voyage !

Avant toute chose, faites un point sur vos finances, définissez le type de voyage que vous souhaitez faire (voyage en hôtels 5 étoiles ou en auberges de jeunesse ?), et essayez de savoir combien cela vous coûtera. 

Ensuite, suivez le guide ! 👇🏻😉

Dans cet article, vous trouverez :

Nos conseils et astuces pour essayer d’économiser ;

Nos bons plans pour se faire un peu plus d’argent.

Dépenser moins d'argent pour voyager plus

Vous avez peut-être déjà cerné les spécimens que nous sommes : nous avions établi il y a longtemps un fichier Excel dans lequel nous contrôlions notre budget quotidien. Nous pouvions ainsi vérifier combien nous pouvions mettre de côté chaque mois. Lorsqu’est venue l’heure de faire le point sur ce que nous dépensions, dans l’espoir de gagner quelques euros par-ci, par-là, nous avons pu réagir efficacement.

Que vous suiviez vos économies de près ou non, il vous faudra faire une introspection de vos finances. Notez ce que vous gagnez, ce que vous dépensez (charges, loisirs et sorties…). Si vous pouvez déjà mettre un peu de côté, vous êtes sur le bon chemin. Et sinon, pourquoi pas…

Réduire ses charges courantes

Pour pouvoir partir en voyage au long cours, n’hésitez pas à réduire vos charges courantes.

Il va d’abord s’agir de vos factures diverses comme l’eau, l’électricité, le gaz, internet et votre mobile… Nous englobons avec les frais bancaires, qui peuvent parfois être conséquents. Faites le point sur ce que vous payez et sur les services prodigués. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à résilier certains contrats qui vous paraissent beaucoup trop onéreux. Vous pouvez aussi les négocier ou re-négocier. Faites toutefois bien attention aux frais de résiliation qui peuvent s’appliquer, et qui pourraient finalement vous jouer un sale tour.

Ensuite, vous pouvez réduire votre budget « courses », en essayant de consommer moins ou de façon différente. Vous pouvez aller au marché par exemple, acheter en vrac, n’acheter que les produits à date de péremption courte généralement soldés… On vous assure que vous ne mangerez pas moins bien ! Fixez-vous un budget à ne pas dépasser et suivez-le. Bien entendu, nous ne vous demandons pas de vous nourrir exclusivement d’eau et de farine (remarquez, ça coûterait vraiment pas cher et ce serait bon pour la ligne…), mais de ne pas faire trop d’achats impulsifs ou inutiles. Ne cédez pas aux promotions sur des produits dont vous n’avez pas besoin.

Si vous faites vos courses en supermarchés, ciblez les chaines de magasins qui semblent les moins chères autour de chez vous. Vous pouvez vous aidez du site UFC – Que Choisir, qui vous aide à comparer les supermarchés les moins chers de votre région. N’hésitez pas à acquérir une carte de fidélité qui donne souvent droit à des bons de réduction sur vos prochains achats. 

Enfin, si vous travaillez et que vous bénéficiez de tickets restaurant, n’hésitez pas à les utiliser pour faire vos courses de la semaine. 

Ces conseils sont très simples à appliquer, et vous feront déjà économiser quelques euros. 

👉🏻 Nous avons pu mettre entre 30 et 50 euros de côté en plus chaque mois en réduisant nos factures d’opérateurs internet et mobile, en changeant de banque et en faisant nos courses autrement. 

Ne pas céder aux sirènes du shopping - et aux sorties​

Cette astuce sera compliquée pour certain(e)s, mais c’est une étape obligatoire… Prêt(e)s ?

Si vous avez décidé de partir en voyage au long cours, que ce soit un tour du monde, un tour d’Asie ou tout autre voyage avec un sac à dos ou une valise en guise de maison… Vous n’aurez pas de place pour stocker cette merveilleuse lampe de chez Maisons du Monde ou ce superbe pantalon trop stylé. A partir du moment où vous vous mettez cela en tête, vous verrez que vous serez un peu refroidi d’acheter ! 

D’ailleurs, faites passer le mot à vos amis et à votre famille, pour que personne ne vous offre de trancheuse à jambon par exemple (Simon, si tu passes par-là !).

Je (Garance) n’ai jamais été énormément dépensière, et Adrien non plus. Mais j’aime bien me faire plaisir avec un vêtement ou un objet de décoration de temps à autre. Avec le voyage, j’ai voulu arrêter mais… La fièvre acheteuse était encore en moi !

Je me suis prise en main et je me suis répétée qu’une robe achetéela deuxième était à moitié prix c’était trois jours en moins au Myanmar (j’y suis allée un peu fort, mais je dois entraîner mon cerveau je vous rappelle). J’ai appliqué ensuite une méthode qui s’est révélée efficace : je me suis désinscrite de toutes les newsletters que je recevais de la part de marques diverses et variées, et je m’y suis désabonnée sur les réseaux sociaux pour ne plus être tentée. 

Les seuls achats que nous nous autorisons sont ceux liés au voyage – livres de voyage et d’inspiration, vêtements pour partir, appareils électroniques qui nous servira en Asie, etc. – ou les imprévus. 

Si vous voulez partir, c’est simple : réduisez les sorties au restaurant, au théâtre, au cinéma, dans les bars ou les boites. Si vous le pouvez, évitez même complètement, à moins que vous ne soyez le détenteur d’une carte vraiment avantageuse pour aller au cinéma ou au théâtre (Clément ? Tu es là ?). Nous englobons dans cette catégorie les petits week-ends ou les vacances.

Exit également le café quotidien à la machine à café au travail, et les sandwiches à 5 euros chez le boulanger du coin. Préparez vos repas en avance, amenez votre machine à café si vous le pouvez (ou buvez l’eau du robinet des toilettes avec du café soluble – quoique).

Bien sûr, vous avez le droit de continuer de sortir, mais ne forcez pas trop si vous voulez mettre de côté. Vous passerez parfois pour un rabat-joie, mais on s’en fiche, après tout. Proposez à vos amis de venir prendre un verre ou manger chez vous par exemple. Si vous n’avez aucun talent de cuisinier, faites une raclette, ça passe toujours, ou incrustez-vous chez eux !…

Dans notre cas, notre pêché mignon ce sont les sorties au restaurant. Avant de réduire, nous nous faisions un ou deux restaurants par semaine. Depuis, nous faisons une sortie ou deux maximum par mois. Il est parfois difficile de résister, Lyon offre tellement de possibilités !… Vous pouvez d’ailleurs retrouver nos bonnes adresses dans l’article que nous avons rédigé pour vous !

Egalement, pour réduire drastiquement les frais, nous avons décidé de ne pas partir en vacances en 2019, avant notre voyage. Nous avions certains weekends prévus en avance avec des amis ou de la famille, et ce seront nos petites escapades d’ici fin août.

Évitez aussi les dépenses « bien être » trop fréquentes et non essentielles, telles que la mani-pedi mensuelle ou le massage hebdomadaire de la voûte plantaire. Vous pourrez aisément vous en passer ou le faire vous-même. Quant au coiffeur, peut-être avez-vous des talents pour couper les cheveux (un bol, des ciseaux, et hop !). C’est en tous cas la seule dépense que l’on se permet : Adrien, tous les deux mois, et moi, je n’y allais de toutes façons que tous les 6 mois / un an. 

👉🏻 Nous avons pu économiser entre 200 et 300 euros en plus chaque mois.

Traquer les bonnes affaires

Nous vous le disions précédemment, nous avons réduit notre budget shopping, mais nous continuons à faire des achats, notamment pour le voyage. Et pour ça, nous ne voulons pas payer le prix fort si nous pouvons le trouver moins cher ailleurs. Logique, me direz-vous ! 

On vous livre toutes nos bonnes astuces !

La première est très simple : attendre les soldes et les promotions. Vous ne trouverez peut-être pas exactement le modèle de tee-shirt en laine de mérinos que vous recherchiez, mais ça vaut toujours la peine d’attendre quelques temps. Pour notre voyage en Asie, nous avons attendu comme le Messie les soldes chez SeagaleDécathlon ou le Vieux Campeur par exemple. Nous avons bénéficié de réductions sur plusieurs vêtements techniques et des accessoires.

D’ailleurs, si vous ne connaissez pas encore Seagale, nous vous recommandons cette marque ! Des vêtements techniques, beaux, et d’une qualité exceptionnelle, vous nous croyez (« chic en pantalon de randonnée« …) ? Et bien, Seagale l’a fait. 

👉🏻 Allez faire un tour sur leur site, et si vous voulez craquer, rentrez l’adresse e-mail hello@nospasenavant.com comme parrain, pour obtenir 10 euros de réduction.

Si vous voulez en savoir plus sur notre équipement, nous vous préparons un article détaillé 😉.

Ensuite, nous nous sommes inscrits sur des sites internet de ventes privées dédiées au sport ou plus généralistes : Private Sport Shop (PSS)Tradeinn – et plus exactement Trekkinn – et Veepee (anciennement « Ventes-Privées.com »). Nous avons pu faire de sacrées bonnes affaires, comme nos sacs ou nos chaussures, que l’on avait essayés au préalable en magasin. A titre d’exemple, nos sac à dos de la marque Osprey étaient à 250 euros et 260 euros sur le site officiel… Nous les avons achetés 175 euros sur Trekkinn ! C’est plutôt chouette pour le porte-monnaie ! 💰

N’en déplaise à certain(e)s, nous usons et abusons d’Amazon, surtout pour le voyage !

Pour ne manquer aucune bonne affaire, nous avons fait appel auplugin Keepa, un traqueur de prix pour Amazon. Il s’agit d’une extension gratuite, qui, après installation, vous montrera un graphique d’évolution du prix du produit convoité. 

Keepa vous permet aussi de fixer des alertes de prix : quand celui-ci descend au-dessus d’un certain seuil que vous fixez, vous recevez une alerte par e-mail. 

Vous pourrez également comparer les prix entre Amazon France et Amazon d’un autre pays, et ainsi payer le prix le plus avantageux. 

Vous allez devenir de véritables traders, et les fluctuations du prix des brosses à dent en bambou n’auront plus aucun secret pour vous ! 

Une autre de nos astuces est de profiter des différents programmes de fidélité proposés par les chaînes hôtelières, ainsi que des systèmes de parrainage, et des nuits gratuites

La plupart des chaînes hôtelières (AccorHôtels, Best Western…) ont un programme de fidélité qui accorde des bénéfices plus ou moins avantageux. Dans le cadre de son travail, Adrien est amené à se déplacer fréquemment, et à dormir à l’hôtel. Ainsi, comme il a souvent l’occasion de dormir dans des hôtels de la chaîne AccorHôtels, il a adhéré à leur programme de fidélité. Depuis, il accumule des points à chaque séjour. Par la suite, il peut dépenser ses points dans d’autres hôtels de la chaîne, et ainsi séjourner gratuitement selon le montant de la chambre. C’est par exemple ce que nous avons fait pour notre voyage en Russie (9 nuits gratuites en hôtels Ibis et Mercure). 

N’hésitez donc pas à vous inscrire à ces programmes : c’est en règle générale gratuit, et cela vous permettra, si vous voyagez un peu, de dépenser un peu moins dans le futur. De plus, vous pouvez cumuler ces avantages avec du cashback, dont nous vous parlons un peu plus bas.

A côté, nous sommes des adeptes de Airbnb, et nous n’hésitons pas à passer par ce site pour dormir dans les logements mis à la disposition par les particuliers. C’est en plus l’occasion de faire des rencontres sympas. Le site propose un programme de parrainage : 25 euros sont offerts à un ami parrainé, et 15 euros au parrain. 

D’ailleurs, si vous souhaitez économiser 25€ sur votre première réservation, suivez ce lien ! 😊

J’ai ainsi parrainé Adrien, ou mes parents, et nous avons pu économiser un peu d’argent sur d’anciens voyages, et 25 euros sur notre palace (de 8 m²) à Hong Kong !

Enfin, de nombreux autres sites tels que Hôtels.com proposent de vous offrir une nuit d’hôtel gratuite après avoir séjourné 10 nuits – un peu comme une carte de kebab, mais avec des hôtels. Et à l’approche des vacances d’été, par exemple, il y a des offres permettant d’économiser sur ses réservations. 

Vous pouvez également trouver votre bonheur en brocante ou sur les sites Le Bon Coin, la brocante 2.0, ou E-Bay. Vous pourrez tomber sur des pépites ! Nous ne nous en sommes pas servi pour acheter, mais c’est une piste que nous n’avons jamais négligée. 

Notre dernier conseil est de faire des recherches avant chaque achat pour trouver s’il existe le même produit moins cher ailleurs. Vous pouvez vous rendre dans deux ou trois magasins par exemple, et regarder sur internet. 

Nous vous conseillons d’utiliser un autre plugin gratuit, Shoptimate (appelez-moi Garance les bons plans !). Lorsque vous naviguerez sur internet, l’extension vous notifiera si le prix du même produit que vous lorgnez est moins cher ailleurs, et vous proposera parfois des coupons de réductions. Et ceci est valable tant sur des sites de sport que sur les sites de vêtements ou de chaussures, de décoration, de photos… C’est génial, non ?

👉🏻 Nous avons pu économiser plus de 1.000 euros sur notre budget prévisionnel d’équipement avec toutes ces astuces ! Pas mal, non ? Quant aux hôtels, nous économiserons pendant notre séjour et bénéficierons de nuits gratuites.

Essayer de gagner plus d'argent

Maintenant que vous connaissez nos astuces pour dépenser un peu moins, vous devriez avoir économisé un petit peu d’argent. 

Vous en voulez encore plus ? Dans ce cas, il vous faudra essayer de gagner plus d’argent, et par exemple…

Se débarrasser des objets inutiles

La décision est prise : vous allez partir ! Yeaah !

Telle une tortue, vous allez réduire votre logement à un un sac à dos d’une cinquantaine de litres. Logiquement, vous vous demanderez ce que vous ferez de vos biens. Il y a deux cas de figure :

    • Vous souhaitez garder la plupart de vos biens (vous gardez votre logement avec les meubles à l’intérieur ou vous stockez tout dans un garde-meubles pendant votre absence) ; 
    • Vous souhaitez vendre tous vos biens

Dans le premier cas de figure, le nôtre, nous vous conseillons de faire un tri dans vos affaires : livres, vaisselle, vêtements, DVD, CD, et même les meubles meublant, vous trouverez bien des choses dont vous ne vous servez plus et qui feront des heureux. 

Dans le second cas de figure, c’est l’inverse : gardez ce dont vous aurez besoin pour votre voyage et faites un tri dans vos affaires pour ne garder que l’essentiel, comme certains souvenirs, que vous pourrez éventuellement stocker chez des proches. 

En tous cas, vous allez vous retrouver avec plusieurs objets à vendre. Vous pouvez vous diriger vers les brocantes, ou sur les sites internet tels que Le Bon Coin (encore lui) ou Vinted pour les vêtements. 

Nous avons mis en vente plusieurs objets tels que des vêtements, des objectifs d’appareil photo ou des livres. Et je peux vous assurer que j’ai vendu des choses pour le moins originales sur Vinted, que je ne pensais jamais vendre ! 

Décidez également du sort de votre voiture, si vous en avez une : la conserver ou la vendre ? Elle pourra vous rapporter potentiellement pas mal d’argent, et en la vendant, vous n’aurez plus à vous soucier de l’assurance et des frais relatifs tels que les réparations, les contrôles technique et garagistes. C’est donc tout bénéf’ !

Nous avons décidé de vendre notre voiture à mon frère avant de partir. En revanche, nous ne ferons pas beaucoup d’économie d’ici le voyage, puisque nous la gardons jusqu’au mois d’août.

👉🏻Tout cumulé, nous avons gagné environ 2.000 euros.

Utiliser le cashback​

Le cashback, vous connaissez ? Vous savez, c’est le moyen d’être récompensé lorsque l’on achète !

Plus exactement, le cashback en ligne est une technique par laquelle une plateforme s’engage à reverser à un acheteur une partie du prix d’achat. Dans les faits, la plateforme passe des accords avec des sites marchands, afin de faire gagner à ses affiliés un pourcentage du prix de leurs emplettes. C’est un partenariat, en quelque sorte. 

En pratique, vous, l’acheteur, vous inscrivez sur un site de cashback, par exemple IGraal (c’est en tous cas la plateforme que nous avons choisie). Vous installez également l’application mobile et / ou l’extension sur votre navigateur internet. Lorsque vous voudrez faire un achat en ligne, vous n’avez qu’à passer par l’application mobile ou à activer l’extension. Vous recevrez un peu plus tard de l’argent sur votre compte client, correspondant à la commission que vous avez touchée. Vous pourrez plus tard virer cet argent sur votre compte bancaire, lorsque vous aurez atteint un certain seuil (20 euros par exemple pour IGraal). 

Si vous achetez souvent sur Internet, cela peut être très intéressant ! Nous sommes très satisfaits d’IGraal, qui offre un large choix, mais vous pourrez éventuellement en choisir une autre. Adrien et moi réservons souvent nos hôtels ou trains sur le net, et plusieurs sites proposent de toucher une commission après achat, via IGraal : AccorHôtels, la SNCF, Booking.com, Expedia, Europcar, Sixt… De nombreuses autres marques feront sûrement votre bonheur : Asos, La Redoute, Darty, Les Galeries Lafayette… 

Pour nous, c’est un très bon plan ! Nous l’utilisons depuis environ deux ans, et entre mars 2018 et avril 2019 nous avons gagné environ 800 euros grâce à cette astuce. Par exemple, nous avions besoin d’un nouvel ordinateur pour le voyage. Nous l’avons payé 799 euros et avons touché une commission de près de 80 euros ! 😎

Si vous êtes convaincus, laissez-nous vous parrainer ! En suivant ce lien vers le site IGraal, vous pourrez bénéficier de 3 euros à votre inscription, puis commencer à faire de bonnes affaires ! 

👉🏻 Nous gagnons en moyenne 800 euros par an grâce au cashback.

Travailler plus pour voyager plus

Cela vous semblera peut-être beaucoup trop évident, mais l’une des manières les plus efficaces pour gagner de l’argent… C’est de travailler ! On vous jure, on n’a pas trouvé mieux. Vous pourrez travailler avant de partir, ou décider de travailler tout en voyageant.

Avant de partir en voyage, vous pouvez travailler pour financer votre projet. Si vous ne travaillez pas parce que vous êtes déjà millionnaire, sautez cette partie et foncez !

Selon votre travail et ses avantages, vous toucherez peut-être des bonus intéressants qui vous permettront de mettre un peu plus de côté sporadiquement. 

Renseignez-vous également sur la position adoptée par votre entreprise sur les heures supplémentaires. Si celles-ci sont rémunérées, n’hésitez pas à en faire ! 

Enfin, si vous souhaitez démissionner avant de partir, prenez en considération les congés payés que vous avez pu acquérir : ils vous seront payés, et ce sera de l’argent en plus sur votre dernière fiche de paye. 

Si vous travaillez à mi-temps et que vous souhaitez partir rapidement, pourquoi ne pas prendre un petit travail à côté ? Faites attention de ne pas dépasser les durées maximales de travail imposées en France (une amende ne va pas arranger vos finances !), et à ne pas faire concurrence à votre premier employeur (c’était le point juridique, offert par la maison).

Vous pouvez également proposer vos connaissances ou services, en donnant par exemple des cours particuliers le soir ou le week-end, en jardinant pour des personnes âgées, ou en gardant des enfants ou animaux. 

Vous pouvez décider de travailler tout en voyageant. Il existe de nombreuses solutions :

  • Être digital nomade, c’est-à-dire avoir un travail ou une formation qui vous permet de travailler partout dans le monde : graphiste, web-designer, écrivain, photographe… Peut-être que votre métier en fait partie !
  • Le PVT (pour Permis Vacances Travail), que nous voulons expérimenter après notre voyage en Asie. Certains pays – l’Australie, le Canada, la nouvelle Zélande, le Japon… – ont signé avec la France un accord permettant aux jeunes de voyager tout en étant autorisés à travailler, s’ils le souhaitent. Ce visa a une durée maximale d’un an. Il faut être majeur, et ne pas avoir plus de 30 ans, sauf exception (25 ans pour Singapour et 35 ans pour le Canada et l’Argentine). Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, suivez nos aventures au fil des mois, ou rendez-vous sur le site PVTistes.net ;
  • Les VIA ou VIE (pour Volontariat International en Administration ou Entreprise) sont des programmes placés sous la tutelle de l’ambassade de France et permettant aux jeunes de 18 à 28 ans de partir entre six mois et deux ans pour une mission professionnelle à l’étranger. C’est une option que nous aimerions tester, mais il nous faudra faire vite puisque nous atteindrons malheureusement rapidement l’âge limite ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Service Public ;
  • Le WWOOFING (Pour World-Wide Opportunities on Organic Farms), autrement dit un réseau mondial de fermes bio, accueillant des personnes souhaitant partager leur quotidien et leurs travaux en l’échange du gîte et du couvert. Ce n’est pas à proprement parlé un travail rémunéré mais plutôt un échange de services, permettant d’économiser sur les frais de nourriture et de logement pendant un certain temps.
Peut-être avez-vous d’autres idées ? N’hésitez pas à nous les partager en commentaires ! 👇🏻

👉🏻 Nous ne pouvons pas réellement parler de gain supplémentaire : nous avons travaillé, et nos heures supplémentaires n’étaient pas payées. Nous n’avons pas pris de petit job à côté. En revanche, nous gagnerons de l’argent dans le futur en faisant un PVT ou un VIE. Affaire à suivre !

Les autres solutions

 Il existe bien évidemment de nombreuses autres méthodes pour gagner de l’argent en plus pour votre projet de voyage. 

Nous n’y avons pas eu recours, ou du moins pas encore, et nous n’en parlerons pas dans le détail. Vous pouvez…

    • Vendre votre logement si vous êtes propriétaire, ou le louer pendant votre absence ;
    • Emprunter de l’argent auprès de votre banque ou auprès de vos proches ;
    • Faire appel au crowdfunding, autrement dit au « financement participatif », via les sites KisskissbankbankKickstarter ou encore Ulule. Il vous faudra être porteurs d’un projet qui pourra convaincre vos donateurs ;
    • Faire appel à des sponsors et aux partenariats rémunérés : nous envisageons peut-être de le faire, si notre blog grandit à bonne vitesse. N’hésitez donc pas à le partager autour de vous 😉 ;
    • Obtenir une bourse de voyage : des organisations locales ou nationales peuvent les accorder si vous êtes porteurs d’un projet de voyage.
Si vous voulez en savoir plus, nous nous invitons à consulter la page du site Tourdumondiste.com consacrée au financement d’un long voyage, et qui explique très bien ces différentes astuces. 
 

👉🏻 Nous n’avons pas eu recours à ces méthodes. Mais n’hésitez pas à nous partager votre expérience si vous l’avez fait !

Le bilan

Après avoir appliqué toutes ces petites astuces, nous avons pu mettre un peu plus de côté chaque mois. Voilà notre bilan après environ une année :

0
Euros économisés ~
0
Euros gagnés en plus ~

Evidemment, il faut que vous adaptiez ces conseils à votre situation. Ne baissez jamais les bras ! De toute façon, la motivation vient très facilement quand nous pensons au voyage que nous allons faire.

Pour terminer, nous voulons vous rappeler que faire un tel voyage n’est pas réservé à une caste de privilégiés.

Tout le monde a un projet dans la vie : acheter une maison, monter son entreprise, s’offrir une Rolex avant 50 ans … Nous rêvons depuis toujours de parcourir le monde et nous avons décidé de voyager, au moins pendant ces neuf mois. Pour y arriver, nous nous sommes donné les moyens, fixé des objectifs, et le facteur chance n’a pas eu une place énorme. Nous pensons que la plupart d’entre-vous pourrait être capable de partir, comme nous le faisons, si en tous cas c’est votre rêve 😉.

Et si jamais vous n’y arrivez pas, vous pourrez toujours monter un petit business tranquille comme Walter White, pour arrondir les fins de mois (bad idea !). 

Et vous, quels sont vos astuces pour économiser ? 💰

Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire ❤️

Hello ! C'est Moi Garance, la co-pilote de Nos Pas en Avant. J'ai décidé avec Adrien de parcourir le monde, parce que je suis beaucoup trop curieuse. En septembre 2019, nous nous envolerons pour notre grand Tour d'Asie. Je partage avec vous nos anecdotes de voyage et nos bons plans (de manière décalée ou façon roman-fleuve).

2 Commentaires

  • Claire

    Super article ! Dont je partage 99 % (ok j’ai tout lu mais il est super long et j’ai la flemme de tout relire pour vérifier alors estimons 99 % 😆) des dires… pareil, je ne suis pas née avec une cuillère en argent et suis partie en voyage avec mon conjoint dès le lendemain du Bac alors oui, quand on veut on peut ! Il faut juste savoir faire des concessions et bien gérer ses entrées et sorties 🙃
    Ah oui et Igraal je confirme, ça marche vraiment ! Notre cagnotte doit avoir atteint 1300 €… 😅
    Alors à tous les lecteurs de ce super blog : rêvez, voyagez, partagez !

    • Nos Pas en Avant

      Merci Claire pour ce partage d’expériences 😊. Tu as tout à fait raison : quand on veut, on peut ! Il suffit juste d’avoir beaucoup de volonté et le reste suivra.
      Et, oui, en effet, IGraal est plutôt pas mal quand on fait ses achats en ligne… Bon euh pour le moment, la cagnotte stagne un peu (le confinement n’est pas « IGraal friendly » ahah).
      On espère que les rêves ne s’effriteront pas en cette période et que tout le monde gardera une once d’optimisme :).

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

mattis in et, sem, leo. elit. quis non ut dictum