Bilans destinations,  Japon

Un mois au Japon : le bilan

Ohayō gozaimasu les amis !

Après la Chine et Hong Kong, nous nous sommes envolés pour le Japon pour un mois, au début de l’automne. Excités comme des puces, nous avions hâte de partir à sa découverte ! Et après quelques pas, nous en sommes tombés amoureux !
Nous essaierons, à l’avenir, de vous raconter plus en détails cette love-story. En attendant, découvrez le bilan détaillé de notre mois au Japon !

0
Jours
0
Sushis
0
Purikura
0
Onsen
0
€ de budget à 2

Dans cet article, vous trouverez :

Notre itinéraire de trente-et-un jours au Japon ;

Un point détaillé sur notre budget ;

Nos coups de cœur et ce que l’on a moins aimé ;

Quelques informations supplémentaires, pour la route.

Notre itinéraire d'un mois au Japon

Si comme nous vous possédez un passeport français, vous pourrez venir au Japon sans visa pendant 90 jours ! Pratique !

Nous avons décidé de rester un gros mois. Notre voyage a mobilisé 32 journées, dont 31 sur place.

  • Jours 1 à 3 : Osaka ;
  • Jours 4 et 5 : Himeji (et une journée de repos à cause du typhon Hagibis) ;
  • Jour 6 : Osaka ;
  • Jours 7 et 8 : Nara et ses nombreux daims ;
  • Jours 9 et 10 : Koyasan ;
  • Jours 11 à 19 : Kyoto ;
  • Jours 20 à 27 : Tokyo (dont une journée à Disney Sea) ;
  • Jour 28 : Hakone ;
  • Jours 29 à 31 : Fujiyoshida (le mont Fuji) ;
  • Jour 32 : Départ pour le Myanmar !

Vous trouverez sur la carte ci-dessous, journée par journée, les endroits que nous avons visités. N’hésitez pas à cliquer sur l’icône en haut à gauche (celui avec une flèche et un rectangle) pour avoir une liste détaillée. 

Nous en avons aussi profité pour vous répertorier les bonnes adresses que nous avons testées.

  • Admirer le mont Fuji depuis Fujiyoshida, Hakone ou le lac Kawaguchiko ;
  • Arpenter les rues de Dotonbori à Osaka ;
  • Nous balader au jardin Koko-en à Himeji ;
  • Saluer les daims à Nara au milieu des temples mystérieux ;
  • Se lever tôt pour passer sous les torii du Fushimi Inari ;
  • Assister à plusieurs matsuri (fêtes) à Kyoto ;
  • Nous baigner dans des onsen ;
  • Retomber en enfance à Disney Sea ;
  • Nous perdre dans les quartiers de Tokyo, de Harajuki à Shibuya, dans le cimetière de Yanaka ou encore à Gotokuji ;
  • Observer plusieurs heures le soleil se coucher doucement sur Tokyo depuis le World Trade Center ;
  • Goûter à toutes les spécialités japonaises qui nous passaient sous le nez ;
  • Passer des moments hors du temps avec nos amis ou avec des japonais rencontrés au fil du voyage.

Beaucoup d’autres choses, c’est certain ! Mais il nous aurait fallu beaucoup plus de temps ! 

Pour un prochain voyage au Japon (car il y en aura au moins un, c’est certain !), nous aimerions découvrir les Alpes Japonaises, la région d’Hiroshima, et les paysages plus sauvages du pays. Nous aimerions aussi découvrir le Japon au printemps, lorsque les cerisiers sont en fleurs.

Nous ne changerions pas notre itinéraire. Nous avons passé beaucoup de temps à Kyoto ou Tokyo, certes, ce qui nous a laissé du temps pour découvrir ces villes et vivre des expériences uniques.

Peut-être que nous aurions passé une journée de plus au pied du mont Fuji, mais nous étions déjà gâtés !

Si vous souhaitez passer moins de temps au Japon, vous pourrez aisément enlever quelques jours par-ci par-là, à Kyoto ou Tokyo, en gardant en tête qu’il y a énormément de choses à faire/voir/visiter.

Notre budget pour un mois au Japon

Le Japon est de loin le pays le plus cher de notre Tour d’Asie. Nous le savions et avions prévu un budget plus conséquent que dans les pays d’Asie du sud-est (logique). 

Grâce au site Le Planificateur à Contresens, et certains blogs de voyage, nous avions prévu un budget sur place (hors avion, éventuel visa ou vaccin) de 5735 euros pour deux personnes, pour 31 jours sur place.

Nous avons été très attentifs à nos dépenses, sans toutefois nous priver. Et il s’avère que notre budget était extrêmement large ! Nous avons dépensé au total 4358 euros (quasiment 1400 euros de différence !) ! 

Budget
31 jours au Japon

4358 €
POUR DEUX AU TOTAL

2179 €
PAR PERSONNE AU TOTAL

70 €
PAR PERSONNE PAR JOUR

 

Pour les détails, vous pouvez développer les points suivants.

💡 Pour info

  • Les prix indiqués sont pour deux personnes, sauf mention contraire ;
  • Nous sommes partis en octobre/novembre 2019 (les prix pourront changer selon votre date de départ).

Nous avons dépensé 1533 € pour le logement (35.2 % du budget total). 

Les logements au Japon sont à quelque chose près dans les mêmes gammes de prix qu’en France. A prestation égale, vous trouverez des prix moins chers ou équivalents.

Pour dépenser un peu moins, nous avons dormi en auberges de jeunesse (d’une propreté irréprochable !), ou chez notre ami qui vit à Tokyo. Par ailleurs, pour trois nuits, nous avons dépensé des points de fidélité, accumulés par Adrien lors de ses déplacements professionnels, afin de réduire les coûts. Enfin, nous avons trouvé des appartements à Kyoto d’un bon rapport qualité prix.

En revanche, là où nous avons un peu craqué, c’est sur notre nuit en monastère à Koyasan. Le prix inclut la nuit dans un habitat traditionnel, le repas du soir et le petit-déjeuner (pour deux) et l’accès au onsen. Il nous était aussi permit d’assister à des cérémonies bouddhistes, et les moines nous ont offert des petits cadeaux (bracelets, porte-bonheur…). Le prix paraît ainsi assez élevé, mais se comprend par la qualité de la prestation / expérience originale. Mais si vous souhaitez économiser, ne dormez pas en monastère, et préférez une auberge de jeunesse par exemple.

En résumé, nous avons passé :

    • 8 nuits en hôtels (chambre avec salle de bains privée, service de chambre, et services additionnels) ➡️ 469 € (dont 3 nuits payées avec des points fidélité)
    • 8 nuits en appartements (logement complet avec salle de bains et cuisine) ➡️ 421 € ;
    • 6 nuits en auberge de jeunesse (chambre et/ou lits en dortoir sans salle de bains privée) ➡️ 227 € ;
    • 1 nuit dans un monastère ➡️ 265 € ;
    • 2 nuits dans un ryokan (habitat traditionnel) ➡️ 151 € ;
    • 6 nuits chez des amis ➡️ un grand merci à Maxence et Kana !

Nous avons dépensé 1315 € pour manger (30.2 % du budget total).

Ce prix comprend nos petits-déjeuners, déjeuners, dîners et goûters. Il comprend aussi toutes les dépenses en supermarché.

La nourriture au Japon est un régal ! Nouilles, soupes, yakitoris, sushis, bœuf wagyu, gyozas, takoyakis… Ce fut difficile de résister !

Nous avons été agréablement surpris par les tarifs des restaurants. Il est très facile de s’empiffrer de sushis pour une dizaine d’euros par personne (et vous aurez un ventre plus que tendu !). Les seuls restaurants qui atteignent des tarifs français, sont des restaurants de grillades ou ceux proposant du bœuf wagyu. 

Pour économiser un peu plus, nous prenions parfois des repas sur place ou à emporter dans des konbini (par exemple les « 7 eleven » ou « Family Mart »), ces petites supérettes typiques. On y trouve des plats préparés chaque jour, d’une grande variété, ainsi que des brochettes ou des croquettes de patates cuites tout au long de la journée, ou encore des soupes instantanées (nous en avons même trouvé une recommandée par le Guide Michelin !).

💡 Pour info :

    • Le prix moyen d’un repas par personne  : 10/12 € dans un restaurant ordinaire ; 5/10 € en « cantine » ou « fast food » à la japonaise (proposant des ramen ou des sets avec riz, soupe miso, salade et viande) ;
    • Le prix moyen d’une barquette de takoyaki dans les rues d’Osaka : 4 €

👩🏻‍🍳 Le plat préféré de Garance : les takoyaki ou les ramen au porc ;
👨🏻‍🍳 Le plat préféré d’Adrien : les takoyaki.

👉 Retrouvez nos bonnes adresses dans la carte ci-dessus !

Nous avons dépensé 784 € pour les transports (18.0 % du budget total). 

Puisque nous avons passé beaucoup de temps à chaque endroit, nous avons limité les longs trajets en train et Shinkansen.

En détail :

    • Les trains : 1 Shinkansen de Kyoto à Tokyo et quelques trains régionaux ➡️ 315 € ;
    • Les bus longue distance : pour aller à Kyoto depuis Koyasan et pour aller du Mont Fuji à Tokyo ➡️ 76 € ;
    • Les transports en commun en ville : métro, bus et navettes aéroports ➡️ 393 €.

Les transports en commun japonais sont très efficaces ! Mais il y a tellement de compagnies ferroviaires, de lignes de métro et de train différents qu’il devient difficile de s’y repérer. La meilleure solution est Google Maps pour trouver le meilleur itinéraire en transports ! C’est incroyablement précis : Maps vous indique plusieurs options, les tarifs, dans quel wagon se mettre pour être proche de la sortie. C’est très pratique ! Vous pouvez regarder en avance vos trajets ou vous connecter au Wifi dans certaines stations, si comme nous vous n’avez pas de carte sim.

💡 Pour info :

  • Pour les touristes étrangers, il existe le « JR Pass », une espèce d’abonnement pour une, deux ou trois semaines, permettant d’utiliser de façon illimitée les lignes de train « JR » (Japan Rail). Il faut les demander en avance, avant votre départ au Japon (plus d’infos sur le site Kanpai). Nous avons décidé de faire sans : finalement, le prix revenait beaucoup plus élevé que ce dont nous avions besoin. Nous avons utilisé plusieurs compagnies de train au sein des villes pour nous déplacer, pas seulement JR, alors nous aurions dû payer l’abonnement JR + les tickets pour d’autres compagnies. 
  • Nous vous recommandons d’utiliser une carte de transport comme la Suica (avec le petit pingouin) : vous payez une garantie, (rendue si vous rendez la carte), et vous pouvez ensuite charger les montants de votre choix sur celle-ci. Ce qui est extrêmement pratique, c’est qu’avec cette unique carte, vous pouvez vous déplacer sur la plupart des compagnies ferroviaires, entre différentes villes et au sein de celles-ci. Vous pouvez aussi payer dans certains magasins comme les 7 Eleven, ou payer certaines attractions touristiques. Sans carte de ce type, il vous faudra prendre un billet de train à chaque fois que vous prendrez une correspondance !

Nous avons dépensé 585 € pour les loisirs (13.4 % du budget total). 

Au Japon, chacun trouvera son bonheur : visites culturelles, salles d’arcades, shopping dans un Pokemon Center ou dans un magasin de vêtements Kawaii… Il y en a pour tous les goûts !

Notre budget comprend beaucoup de choses : les visites (temples, musées…), les loisirs (bowling, salles d’arcade, purikura…), les souvenirs, un peu de shopping, des cadeaux et du ravitaillement en produits d’hygiène. Enfin, il comprend nos places pour Disney Sea (le petit frère de Disneyland Tokyo).

En détail :

    • Les visites ➡️ 129 € ;
    • Les souvenirs et le shopping ➡️ 202 € ;
    • Les sorties et les activités détentes ➡️ 254 €.

Nous avons dépensé 142 € de frais divers (3.2 % du budget total). 

Ce poste de dépenses comprend quelques pièces de 1 Yen perdues (et beaucoup trouvées !), des écarts au taux de change, et surtout des dépenses de laverie.

Nous incluons aussi le colis que nous avons envoyé en France (70 € !) avec des choses qui ne nous servaient plus, nos souvenirs accumulés, des petits cadeaux pour nos proches… C’est une dépense que vous ne ferez pas forcément !

Dans cet article, nous détaillons uniquement nos dépenses sur place. Cependant, si vous envisagez de partir au Japon, vous ne devez pas sous-estimer le coût du vol long courrier pour vous y rendre.

    • Les billets d’avion : pour nous, un aller simple Hong Kong-Osaka pour 2 personnes ➡️ 282 €.

Nos impressions

Le respect profond des japonais envers… Tout, à vrai dire, que ce soit les personnes, les objets, les coutumes… Les japonais sont très polis et patients ;

La gentillesse des japonais, qui n’hésitent pas à faire des sourires, à aider lorsqu’ils nous voient perdus… Nous avons été profondément touchés par toutes les petites attentions que nous avons reçues, et notamment par la maman de Kana, notre amie japonaise, le soir de notre anniversaire de mariage ;

La douceur de vivre, contrastant avec une ambiance plus survoltée à certains endroits : un mélange qui marche bien, et qui nous donne envie de nous installer ici un jour ;

La cuisine japonaise, un réel délice ! Nous la connaissions déjà un peu mais nous avons découvert de véritables pépites gastronomiques tout au long de notre voyage ;

La riche histoire du pays, que l’on connaissait en surface. Nous avons adoré en apprendre plus sur le Japon médieval à Himeji par exemple, sur l’époque contemporaine au musée du Manga de Kyoto… 

Les paysages époustouflants et mythiques, et en premier lieu : le Mont Fuji, que nous avons eu la chance d’observer pendant 3 jours ! 

Les villes japonaises, tentaculaires, mais où l’on trouve très rapidement le calme et la sérennité, une ambiance de petit village, des producteurs de jus de fruits locaux…

Voir l’automne s’installer progressivement, et découvrir les couleurs rouges-orangées et jaunes s’emparer des paysages ;

La propreté exemplaire des rues, des lieux publics, des logements… 

La ponctualité des trains et transports : certaines compagnies dont nous tairons le nom devraient quand même en prendre de la graine !

  • Les chiens traités comme des enfants : poussettes spéciales, couches-culottes, vêtements et déguisements… On a même vu un chihuahua déguisé en paon la veille d’Halloween…
  • Le fait qu’il n’y ait pas de poubelles dans les rues, mais que celles-ci soient d’une propreté exemplaire : les japonais emportent avec eux dans la journée des petits sacs dans lesquels ils jettent leurs déchets ;
  • Le fait que les japonais arrivent à s’exprimer en anglais : on nous avait présenté la situation comme catastrophique, mais on a toujours réussi à communiquer en anglais ou en langage des signes (et avec Google Trad aussi parfois) ;
  • Les petites images mignonnes, kawaii pour expliquer des choses administratives, trash… 
  • La présence des konbini et distributeurs de boissons PARTOUT ! C’est très pratique, toutefois !
  • Le fait que les japonais n’arrivent pas à dire « non » ou essaient toujours de ne pas froisser leur interlocuteur, quitte à faire perdre du temps : par exemple, ils donnent des directions qu’ils ne connaissent pas ;
  • Vivre un typhon… OK, ce n’est la faute de personne, mais c’était pas une expérience que l’on avait sur notre bucket-list de voyage. Mais les japonais étaient très bien préparés et n’avaient pas l’air très stressés ;
  • Les sacs plastiques et toutes les choses à usage unique données dans les konbini, supermarché, magasins… Ainsi que les aliments, tels que les fruits et légumes, présentés dans des barquettes en polystyrène et sous plastique. Les japonais utilisent LA MASSE de plastique, c’est dingue, et ils ne comprennent pas forcément quand on leur demande de ne pas emballer nos courses dans 15 couches de plastique…
  • La place des femmes dans la société : au Japon, une femme est censée arrêter de travailler pour élever son enfant. C’est très mal vu pour les femmes de travailler lorsqu’elles sont devenues mères. On a vu beaucoup de groupes de mamans se balader dans la journée avec leurs enfants et faire des activités ensemble. Bizarrement, il n’y avait jamais de mecs… Heureusement, pour en avoir parlé avec notre amie japonaise, c’est une vision et une coutume qui a beaucoup évolué ces derniers temps, et les femmes qui le veulent arrivent désormais à travailler en élevant leur enfant.

Quelques informations en plus

  • Documents demandés ? Pas de démarche spécifique pour les touristes français. Vous pouvez arriver au Japon sans visa et rester 90 jours ;
  • Décalage horaire avec la France ? Il y a 7h de décalage en été et 8h en hiver. Quand il est midi en France, il est 19h (20h l’hiver) au Japon ;
  • Langue parlée ? Le japonais ;
  • Monnaie utilisée ? Le yen : 1 € = 120 ¥ (octobre 2019) ;
  • Quel courant électrique ? Le voltage utilisé au Japon est de 110V. Vous aurez besoin d’un adaptateur pour des prises de type A ou B ;
  • 👉 Respectez quelques règles basiques : ne mangez pas dans la rue, par exemple ; ne jetez pas vos déchets par terre – bon, c’est vraiment la base de la base partout – et apportez avec vous un petit sachet pour mettre vos détritus puisqu’il n’y a pas de poubelles dans les rues ; ne vous mouchez pas en public ; respectez les files indiennes pour monter dans les transports… Le site Ici Japon explique plus en détails ces différentes coutumes.

Nos 10 photos favorites

Dans les mois à venir, nous allons essayer de publier des articles plus détaillés sur notre séjour au Japon. Restez connectés ! 

Vous pouvez aussi visionner toutes nos photos dans la galerie dédiée 📷.

Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire ❤️

Nos Pas en Avant est le blog de voyage de Garance et Adrien, deux aventuriers des temps modernes qui ont décidé de parcourir le monde. Récits de voyages, anecdotes insolites ou décalées, bons plans et photos léchées, dignes d'une présence en encart publicitaire dans les gares de France - ou pas - ponctueront vos visites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

efficitur. dictum libero. Praesent quis, at elit. in Donec amet, Sed