Bilans destinations,  Thaïlande

Un mois dans le nord de la Thaïlande : le bilan

Sawadi Kha les amis !

Après le Myanmar, nous avons bravé le « Pont de l’Amitié » séparant les deux pays et avons été propulsés (rien que ça !) en Thaïlande !
Cinquième destination de notre tour d’Asie, nous y avons passé trente jours entre la partie nord et Bangkok.
On fait le bilan avec vous de ce mois dans le pays du sourire !

0
Jours
0
Temples visités
0
Night Markets
0
Soupes Tom Kha Kai
0
€ de budget à 2

Dans cet article, vous trouverez :

Notre itinéraire de trente jours dans le nord de la Thaïlande ;

Un point détaillé sur notre budget ;

Nos coups de cœur et ce que l’on a moins aimé ;

Quelques informations supplémentaires, pour la route.

Notre itinéraire d'un mois dans le nord de la Thaïlande

Nous nous sommes rendus en Thaïlande début décembre 2019. A ce moment-là, les français pouvaient aspirer à un visa à l’arrivée, gratuit, de trente jours. Que vous arriviez par avion ou par les frontières terrestres, comme nous l’avons fait, il est possible d’en bénéficier. 
Il faut noter qu’il est en parallèle possible de sortir du territoire après cette période de trente jours, puis revenir une fois pour demander un nouveau visa à l’arrivée de trente jours. Mais attention, pour éviter les techniques de « visa run », il n’est possible de « renouveler » son visa gratuit à l’arrivée qu’une seule fois par année. 
Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site Tourdumondistes.

Par ailleurs, ces informations sont peut-être, au moment où nous écrivons cet article, légèrement différentes, après la pandémie de Covid-19.

  • Jour 0 : De la frontière birmane à Sukhothai ;
  • Jours 1 à 3 : Sukhothai ;
  • Jours 4 à 12 : Chiang Mai ;
  • Jours 13 à 17 : Chiang Rai ;
  • Jour 18 : De Chiang Rai à Pai ;
  • Jours 19 à 22 : Pai ;
  • Jours 23 à 25 : Mae Hong Son ;
  • Jours 26 et 27 : Mae Chaem ;
  • Jour 28 : De Mae Chaem à Bangkok ;
  • Jours 29 et 30 : Bangkok.

Vous trouverez sur la carte ci-dessous, journée par journée, les endroits que nous avons visités. N’hésitez pas à cliquer sur l’icône en haut à gauche (celui avec une flèche et un rectangle) pour avoir une liste détaillée. 

Nous en avons profité pour vous répertorier les bonnes adresses que nous avons testées.

  • Visiter le Wat Pho à Bangkok, de nuit, tous seuls ;
  • Se balader en vélo à travers la zone archéologique de Sukhothai ;
  • Marcher sur le pont en bambou de Pai puis flâner dans le Night Market du village ;
  • Découvrir Mae Salong, un village chinois perdu dans les montagnes près de la frontière birmane ;
  • Longer les rives du petit lac de Mae Hong Son, où se tient chaque soir un Night Market.

Dans notre parcours, focalisé sur le nord de la Thaïlande, nous avons pu voir et visiter tout ce que nous voulions, sans nous presser, en prenant notre temps. 

Nous aurions aimé passer plus de temps à Bangkok. Deux jours ne sont clairement pas suffisants, nous en sommes conscients. Nous aurions aimé, aussi, nous rendre à Ayutthaya, une zone archéologique, au nord de Bangkok.

Initialement, nous voulions revenir en Thaïlande en février 2020. Ainsi, nous aurions pu faire tout ce que nous n’avons pas fait dans ce premier round. Mais nous avons changé nos plans initiaux : nous sommes allés à Taïwan et aux Philippines. 

Ainsi, nous aimerions, pour un prochain voyage en Thaïlande, découvrir les îles près de la frontière cambodgienne, ainsi que les îles du sud, et nous perdre un peu plus dans Bangkok, dont le premier abord nous a beaucoup plu !

Nous sommes globalement satisfaits de notre parcours, focalisé sur le nord de la Thaïlande. Comme nous l’avons mentionné juste avant, nous avons pu prendre notre temps pour découvrir plus en profondeur certains coins, et sortir des sentiers battus dans cette région.

Nous n’avons pas passé assez de temps à Bangkok, mais cela s’explique par le fait que nous voulions revenir en Thaïlande une seconde fois pendant notre long voyage. 

Ainsi, nous ne changerions pas grand chose. Peut-être passerions-nous un jour de moins à Chiang Mai, pour profiter un peu plus de Bangkok ?

Notre budget pour un mois dans le nord de la Thaïlande

Comme toujours depuis notre départ en Asie, nous avions établi un budget en amont. 

Grâce au site Le Planificateur à Contresens, et certains blogs de voyage, nous avions prévu un budget sur place (hors avion, visa…) de 1856 euros, soit 32 euros par jour et par personne.

Finalement, nous avons dépensé un peu moins, 1824 euros en trente jours. Pas mal, non ?

Budget
30 jours dans le nord de la Thaïlande

1824 €
POUR DEUX AU TOTAL

912 €
PAR PERSONNE AU TOTAL

30 €
PAR PERSONNE PAR JOUR

 

Pour les détails, vous pouvez développer les points suivants.

💡 Pour info

  • Les prix indiqués sont pour deux personnes, sauf mention contraire ;
  • Nous sommes restés entre décembre 2019 et janvier 2020 (les prix pourront changer selon votre date de départ).

Nous avons dépensé 414 € pour le logement (22.7 % du budget total). 

La Thaïlande est un pays très touristique. L’offre de logements est donc large et peut correspondre à n’importe quelle bourse.

En résumé, nous avons passé :

    • 6 nuits en hôtels (chambre avec salle de bains privée, service de chambre, et services additionnels) ➡️ 128 € 
    • 15 nuits en guesthouse (chambre avec salle de bains privée ou non, sans service additionnel ; l’établissement est géré par une famille ou une personne seule) ➡️ 176 € ;
    • 1 nuit en auberge de jeunesse (chambre sans salle de bains privée et/ou lits en dortoir) ➡️ 13 € ;
    • 6 nuits en appartement (type AirBnb, avec salle de bains privée, cuisine, … mais sans service) ➡️ 97 € ;
    • 1 nuit en bus ➡️ nuit comptée dans les transports (voir ci-dessous).

Nous avons dépensé 549 € pour manger (30.1 % du budget total).

Ce prix comprend nos petits-déjeuners, déjeuners, dîners et goûters. Il comprend aussi toutes les dépenses en supermarché.

La nourriture en Thaïlande est délicieuse… Mais fortement épicée ! Adrien s’y est habitué, quant à moi, j’ai tout misé sur la soupe Tom Kha Kai : une délicieuse soupe de poulet au lait de coco et au galanga (une sorte de gingembre), que l’on peut commander sans, ou du moins moins épicée. 

💡 Pour info :

    • Le prix moyen d’un repas thaï, par personne (un plat + une boisson) : 4 € dans un restaurant ordinaire, 2 € dans une cantine de rue ;
    • Le prix moyen d’une brochette achetée dans la rue : 1 €

Si la nourriture thaï ne vous convient pas, il est très facile de trouver de la nourriture occidentale : chaînes de fast-food, restaurants de burgers, pizzerias, boulangeries, restaurants indiens, grecs… Notez que les tarifs y sont plus élevés que dans les restaurants thaïlandais (8-10 € le plat).

👩🏻‍🍳 Le plat préféré de Garance :  la soupe Tom Kha Kai ;
👨🏻‍🍳 Le plat préféré d’Adrien : le green curry.

👉 Retrouvez nos bonnes adresses dans la carte ci-dessus !

Nous avons dépensé 573 € pour les transports (31.4 % du budget total). 

C’est le plus gros poste de dépenses puisque nous avons loué une voiture pendant 9 jours pour faire la « boucle de Pai » (Chiang Mai > Pai > Mae Hong Son > Mae Chaem > Chiang Mai) après avoir testé les scooters aux freins fous !

En détail :

    • Les locations : plusieurs scooters et vélos, puis 9 jours de voiture pour la boucle de Pai ➡️ 448 € (essence comprise) ;
    • Les bus longue distance : pour aller à Sukhothai, Chiang Mai, Chiang Rai, et Bangkok ➡️ 81 € ;
    • Les transports en commun en ville : métro, bus et même un bateau ➡️ 14 € ;
    • Les taxis : les tuk-tuk pour quitter les gares routières et le Grab (équivalent de Uber) pour l’aéroport à Bangkok ➡️ 30 €.

On a trouvé les transports en Thaïlande peu chers. Les routes sont de bonne qualité – surtout lorsque l’on arrive du Myanmar !

Nous avons trouvé que les scooters proposés à la location sont plutôt mal entretenus : freins qui lâchent en descente (c’est pas très fun sur le coup), voyants lumineux qui clignotent… Et ne vous attendez pas à avoir un casque de compétition homologué : vous aussi vous arborerez ces casques « noix de coco ». 

Bref, pour nous, la voiture nous a paru être une solution plus safe pour une boucle d’une petite dizaine de jours sur routes montagneuses !

Nous avons dépensé 220 € pour les loisirs (12.1 % du budget total). 

Ce budget comprend essentiellement des visites de temples, dont les tarifs ne sont généralement pas très élevés, ainsi que quelques activités, dont principalement notre cours de cuisine à Chiang Mai et de l’accrobranche, nos cadeaux de Noël.

On a également fêté l’anniversaire d’Adrien ! Au programme ? Massages de 2h30 et spectacle de ladyboys au Ram Bar à Chiang Mai !

    • Les visites ➡️ 58 € ;
    • L’anniversaire d’Adrien ➡️ 68 € ;
    • Les activités et sorties ➡️ 89 € ;
    • Les souvenirs et le shopping ➡️ 5 €.

Nous avons dépensé 68 € de frais divers (3.7 % du budget total). 

Ce poste de dépenses comprend essentiellement un achat d’équipement et… Une amende ! Et oui, bien que sur notre permis de conduire français apparaisse la mention nous autorisant à conduire un scooter jusqu’à 125 cm cube… Le permis international, lui, n’a pas cette mention. Les autorités thaïes le savent, et alignent les amendes ! Que voulez-vous, nous sommes comme Bonnie et Clyde, deux vrais brigands ! 

Dans cet article, nous détaillons uniquement nos dépenses sur place. Cependant, si vous envisagez de partir en Thaïlande, vous ne devez pas sous-estimer le coût du vol long courrier pour vous y rendre.

    • Les visas : pas de demande à faire au préalable. Avec un passeport français, vous vous verrez délivrer un visa upon arrival à la frontière. Nous avons franchi la frontière terrestre avec le Myanmar à Mae Sot et tout s’est bien passé ;
    • Les billets d’avion : pas de vol aller pour nous, mais un vol de sortie pour Taïwan ➡️ 195 € pour deux.

Nos impressions

Prendre un cours de cuisine à Chiang Mai, pour tenter de percer les secrets de cette cuisine savoureuse ;

Fêter Noël à l’étranger, à Chiang Rai, avec nos copains voyageurs Pauline et Yannou, ainsi que Floriane, la sœur de Pauline ;

La cuisine thaïe, bien qu’un peu trop épicée pour moi. Mais on peut toujours se radoucir le palais avec un mango sticky rice ou un smoothie frais !

♡ Être complètement absorbés par les combats de boxe thaïe le soir du nouvel an à Mae Hong Son ;

Assister à un spectacle de Ladyboys au Ram Bar à Chiang Mai : décalé, drôle, le show nous a véritablement emportés, et l’ambiance était au rendez-vous !

Faire la rencontre de voyageurs sur le boucle en voiture (Chiang Mai – Pai – Mae Hong Son – Mae Chaem) et partir avec eux à la chasse aux meilleurs mets au Night Market !

Découvrir Doi Tung et son festival annuel mettant les diverses spécialités de la région à l’honneur.

  • La Thaïlande est appelée « Le Pays du sourire ». Mais nous n’avons pas eu l’impression que les thaïlandais étaient plus accueillants que les personnes d’autres pays asiatiques. Bien sûr, ils sont BEAUCOUP PLUS aimables que les serveurs des bistrots parisiens, rassurez-vous !
  • L’incroyable transformation physique des Ladyboys : les Katoi, comme ils sont appelés en thaï, ont véritablement des allures féminines, et ne laissent transparaître aucun détail masculins ou presque. Personnellement, j’ai été fascinée par leur féminité !
  • La Thaïlande est un pays relativement bien développé. Les routes sont bien entretenues, les bâtiments aussi, et, en comparaison avec le Myanmar d’où nous arrivions, il y a moins de pauvreté apparente ;
  • L’industrie du tourisme beaucoup trop prégnante. A Chiang Mai, par exemple, nous avions l’impression d’être dans une station balnéaire en pleine saison : marchés de souvenirs, boutiques vendant des tours-opérateurs pour aller grattouiller les tigres ou chevaucher les éléphants, restaurants pour les occidentaux… C’était beaucoup trop pour nous, et ça a jeté un froid ;
  • Le nombre hallucinant de tours-opérateurs qui se font du business sur les animaux… Et le nombre tout aussi hallucinant de personnes se rendant dans les divers « sanctuaires » pour s’occuper desdits animaux ;
  • Le Temple Blanc à Chiang Rai : c’est à expérimenter, mais on ne sait toujours pas si on a aimé ou pas.
  • Les touristes irrespectueux, habillés généralement avec un marcel « Bière Chang » – La bière nationale – et prêts à se battre bec et ongles pour économiser 10 centimes sur un magnet ;
  • Avoir l’impression d’être de retour en Europe en voyant beaucoup plus de têtes occidentales que thaïes par moment : oui, la Thaïlande, c’est HYPER touristique, on sait. Mais quand même.
  • Le Triangle d’Or, le point stratégique entre la Thaïlande, le Laos et le Myanmar : c’est cool, mais on a trouvé que ça avait finalement peu d’intérêt ;
  • Le Temple Blanc à Chiang Rai ? Non, vraiment, on ne s’est pas encore décidés pour savoir si on aime ou pas !
  • Avoir la bonne surprise, en descente très raide, et dans un virage, que les freins de notre scooter de location lâchent purement et simplement, sans avertissement préalable ! L’astuce ? Serrer les fesses et espérer, comme nous, avoir la chance de tomber sur une allée de ferme !
  • Pour ma part, parce que je suis un peu de mauvaise foi, je dirais que la nourriture est un peu trop épicée. Et quand on ne supporte pas vraiment, cela peut devenir un casse-tête !
  • Attraper une bactérie récalcitrante à Bangkok : après tous nos passages en marché de nuit, je faisais confiance à mon système digestif pour encaisser les situations extrêmes… Pourtant, un simple jus de fruits l’a mis K.O. la veille de notre départ, et m’aura coûté 10 jours clouée au lit !

Quelques informations en plus

  • Documents demandés ? Uniquement un passeport français valide. Prévoyez une preuve de sortie – c’est-à-dire un billet d’avion indiquant que vous sortez du pays au bout de trente jours – au cas-où vous tombez sur un douanier pointilleux, ou si vous vous rendez dans le pays par avion : les compagnies aériennes peuvent vous refuser l’embarquement si vous n’en avez pas ;
  • Décalage horaire avec la France ? Il y a 5h de décalage en été. Quand il est midi en France, il est 17h en Thaïlande ; En hiver (en France), comptez 6h de décalage ;
  • Langue parlée ? Le thaï ;
  • Monnaie utilisée ? Le baht : 1 € = 33.5 ฿ (décembre 2019) ;
  • Quel courant électrique ? C’est le même voltage qu’en France (220 volts), mais les prises sont différentes (types A et C) ;
  • 👉 Astuce savoir-vivre : Pensez à retirer vos chaussures à l’intérieur des temples, comme dans beaucoup de pays en Asie du sud-est.

Nos 5 photos favorites

Dans les mois à venir, nous allons essayer de publier des articles plus détaillés sur notre séjour dans le nord de la Thaïlande. Restez connectés ! 

Vous pouvez aussi visionner toutes nos photos dans la galerie dédiée 📷.

Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire ❤️

Nos Pas en Avant est le blog de voyage de Garance et Adrien, deux aventuriers des temps modernes qui ont décidé de parcourir le monde. Récits de voyages, anecdotes insolites ou décalées, bons plans et photos léchées, dignes d'une présence en encart publicitaire dans les gares de France - ou pas - ponctueront vos visites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit odio commodo Praesent porta. ut fringilla venenatis, quis