Lyon

Que faire à Lyon en 2 ou 3 jours ?

Nous habitons à Lyon depuis près de cinq ans, et j’arpente ses rues depuis très longtemps. C’est le cœur un peu lourd que nous la quitterons pour de nouvelles aventures. Lyon est notre ville de cœur ❤️, et sans être trop chauvine, je pense que vous l’aimerez tout autant que nous l’espace d’un weekend !

D’ailleurs, la Ville Lumière a été élue « Meilleure destination pour les weekends en Europe » en 2016 lors de la prestigieuse cérémonie des World Travel Awards.

Si ce n’est pas la classe, je ne m’y connais pas ! C’est une raison de plus pour foncer la découvrir ou la redécouvrir !

Vous êtes prêts ? Préparez vos baskets, vos papilles, vos pupilles et vos estomacs, et embarquez avec nous pour deux ou trois jours dans notre jolie ville ! Entre ses deux collines et ses trois fleuves (le Rhône, la Saône et le Beaujolais) vous passerez un moment mémorable !

Dans cet article, vous trouverez…

 Mes suggestions pour visiter Lyon en 2 ou 3 jours (et des idées si vous souhaitez prolonger votre séjour) ;

Des informations pratiques à connaître pour profiter au mieux de votre aventure lyonnaise.

Découvrir Lyon en deux ou trois jours

Première journée - Les immanquables

Je vous propose de commencer en douceur et de vous rendre chez Coney Cookies le matin, à l’ouverture, pour engloutir un – ou deux, la tentation est énorme – cookie ou un sablé super mignon, accompagné(s) d’un bon jus de fruit artisanal. Vous serez tout près de la place Sathonay et son agréable jardin ou de la Fresque des Lyonnais.

Ensuite, partez à la visite du quartier du Vieux Lyon, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est notre préféré ! Ses ruelles pavées sont ponctuées de boutiques et de bouchons lyonnais (les restaurants typiques de Lyon). Adrien et moi adorons son ambiance un peu mystique, notamment à la tombée de la nuit. 

Ne manquez surtout pas ses fameuses traboules, ces raccourcis mystérieux, sortes de ruelles fermées, qui vous permettent de relier une rue à une autre. Il en existe des centaines, et certaines sont encore ouvertes au public. Pour les découvrir, il vous faudra oser pousser quelques portes. Je vais vous dévoiler nos traboules préférées, mais n’hésitez pas à consulter ce site pour découvrir d’autres traboules dans les quartiers du Vieux Lyon et de la Croix Rousse.

Vous passerez sûrement près de l’église et de la gare Saint Paul. Empruntez ensuite la rue Juiverie et poussez quelques portes : aux numéros 4, 6, 7, 8 ou encore au numéro 10, vous découvrirez vos premières traboules, parmi les plus jolies. N’oubliez pas de rester silencieux, ce sont des lieux d’habitations. Je vous recommande également les cours et les traboules du 16 rue du Bœuf (la Tour rose), des 18 & 19 rue Saint Jean, ou encore la Maison du Chamarier au 37 rue Saint Jean.

En déambulant dans ce quartier, vous découvrirez la place du Change, la rue de Gadagne et son musée (si vous ne le visitez pas, vous pouvez au moins passer dans sa cour, puis vous promener dans le jardin au dernier étage), la Rue Saint Jean, ou la Place de la basoche et ses jolies façades. Le mieux est de vous perdre un peu dans ce dédale de rues ! Et n’hésitez jamais à pousser les lourdes portes, pour découvrir de jolis passages !

Arrivés sur la place Saint Jean, vous ferez face à la superbe Cathédrale Saint-Jean Baptiste. Au moment où j’écris cet article, elle est en rénovation. Mais elle reste tout de même sublime ! Le bâtiment renferme une jolie horloge astronomique, l’une des plus anciennes d’Europe. Je vous conseille également de faire un tour au jardin archéologique sur le côté de la cathédrale. C’est très romantique ! Sur les quais, juste à côté, pour ceux qui souhaitent faire du tourisme judiciaire, il y a la Cour d’Appel de Lyon, ou autrement appelée « les 24 colonnes » (vous compterez). Enfin, ne manquez pas l’église Saint Georges, un peu plus loin sur les quais de Saône.

Avant de monter à Fourvière, faites une pause pour déjeuner. Vous pouvez par exemple vous rendre dans un authentique bouchon, Les Lyonnais, que nous aimons beaucoup. On y mange bien, et les serveurs sont sympas. Vous discuterez sûrement le bout de gras avec eux !

Vos quenelles de brochet et tarte aux pralines engloutis, allez à Fourvière en passant par la montée du Gourguillon ! Préparez-vous mentalement, vous allez souffrir un petit peu. En chemin, vous pourrez passer près de Poudlard Saint Just et son lycée, puis par le théâtre romain, l’un de nos endroits favoris dans Lyon, qui accueille chaque année, l’été, le festival Les Nuits de Fourvière. 

Enfin, vous arriverez en haut de la colline de Fourvière. Visitez bien sûr la belle et majestueuse Basilique, classée à l’UNESCO, ainsi que sa crypte. Vous allez en prendre plein les yeux !

A côté, sur l’esplanade, vous pourrez admirer Lyon et ses environs (tels Simba et Mufasa observent l’Afrique dans Le Roi Lion…). N’hésitez pas à revenir un matin, si vous êtes matinaux, pour observer le lever du soleil.

Vous avez plusieurs options pour redescendre : passer par le parc des Hauteurs, le jardin du Rosaire et par la montée des Chazeaux ou emprunter la montée Nicolas de Lange, et faire un petit détour à la passerelle des Quatre Vents, un coin secret de la ville.

Dans tous les cas, lorsque vous arriverez en bas, n’hésitez pas à prendre une glace chez Terre Adélice : ce sont les meilleures ! Vous pourrez même goûter à une glace au roquefort.

Rejoignez ensuite la Presqu’île. Vous pourrez voir la place des Jacobins ou encore le Théâtre des Célestins. Vous aurez peut-être la chance de voir les magnolias en fleurs au printemps. Prenez cinq minutes pour descendre au parking des Célestins et voir l’œuvre de Daniel Buren « Sens dessus dessous »

Levez les yeux, vous verrez des statues de la Vierge à (presque) tous les coins de rues ! Et si vous préférez regarder vos pieds, essayez de repérer les « flacking » de Ememem ou de Skene au sol. Les artistes réparent les défauts du bitume en posant du carrelage où le trottoir a un défaut. Vous pouvez en voir un peu partout dans la ville ! 

Vos pas vous mèneront sûrement vers la place Bellecour et sa statue de Louis XIV. Très franchement, ce n’est pas la plus belle place de France, mais la vue y est très sympathique. L’Office du Tourisme s’y trouve. A côté se trouve la place Antonin Poncet, et son bouquet de fleurs géantes.

Vous serez tout près de l’Hôtel-Dieu et son cloître. Ce sera l’occasion de découvrir les Halles du Grand Hôtel-Dieu et leurs étals. Par ici les petits Saint Marcellin de la Mère Richard ! Non loin, je vous conseille aussi de passer par le passage de l’Argue, ou la rue Grenette et ses magasins.

En remontant la rue de la République (ou les rues parallèles) vous arriverez à l’Opéra puis sur la place des Terreaux. L’Hôtel de ville, s’y trouve, et vous ne pourrez pas manquer la Fontaine Bartholdi, fraîchement rénovée. Ce qui me fascine, c’est la vapeur qui sort des narines des chevaux ! Faites un petit détour par le jardin du musée des Beaux-Arts pour vous ressourcer et être au calme.

Vous devez être assoiffés ! Partez du côté des berges du Rhône, et prenez un verre dans l’une des péniches pour l’apéritif. En fin de journée, l’ambiance est trop chouette !

Le soir, je vous conseille de réserver en avance un spectacle dans un café-théâtre, comme par exemple Le Complexe du Rire. Et pour manger, pourquoi ne pas tenter un bar à fromages comme Les Fromagivores ? Après tout, vous n’êtes pas venus ici pour souffrir ! Je peux vous dire que leur Mont-d’or rôti ne vous laissera pas de marbre !

Si vous êtes un oiseau de nuit, et que vous n’êtes pas encore fatigué, vous pouvez aller prendre un verre au Dams Pub, ou aller vous trémousser à la Maison Mère. Dans tous les cas, vous devriez trouver votre bonheur sur les Pentes de la Croix-Rousse.

Deuxième journée - De la Croix Rousse au Zoo de la Tête d'Or

Direction le plateau de la Croix-Rousse, la deuxième colline lyonnaise, pour prendre un brunch au Desjeuneur à l’ouverture (tous les jours sauf les mardi et mercredi – sans réservation, il peut y avoir de l’attente) ou à l’Origo (le dimanche, réservez en avance). Après cela, vous n’aurez envie que d’une chose : éliminer tout ce que vous avez englouti !

Observez Lyon depuis la place Bellevue, puis passez voir le gros caillou et la fresque des Canuts. Le quartier de la Croix-Rousse est souvent animé : marché, vogue aux marrons (fête foraine), brocante… Si c’est le cas, immergez-vous dans l’ambiance ! 

Vous pouvez ensuite emprunter la montée de la grande Côte. N’hésitez pas à faire des crochets pour aller observer l’amphithéâtre des Trois Gaules, la Cour des Voraces ou encore le passage Thiaffait. Un peu plus bas, ne manquez pas non plus la Place Rouville et son joli point de vue. Tout près, vous pourrez découvrir les escaliers multicolores de la rue Prunelle.

Partez ensuite à la conquête du Parc de la Tête d’Or, le Central Park de Lyon, à pied, en vélo ou en transport en commun (métro ou bus). Ce grand parc public est ouvert gratuitement de 6 h 30 à 22 h 30. Il s’articule autour d’un lac, où l’on peut faire par exemple du pédalo (activité payante). Il y a également un zoo (gratuit), qui renferme des girafes, des gibbons ou encore des lions. Le parc est aussi connu pour ses magnifiques serres (accès libre), qui propulsent directement dans des contrées tropicales. Pour arpenter le parc, empruntez un Velo’v ou marchez.

A quelques centaines de mètres du parc, il y a l’ancienne gare des Brotteaux, un joli bâtiment qui abrite aujourd’hui l’une des brasseries de Paul Bocuse. Vous pouvez aller prendre un verre au bar à vin Les Domaines qui Montent, pour goûter à toutes les spécialités liquides de la région.

Si vous n’avez que deux jours à Lyon, votre séjour s’arrête maintenant. Vous serez tout prêt de la Part Dieu. 

Sinon, prenez le métro et descendez à la Guillotière. Vous pourrez aller observer le bâtiment Citroën. A partir de là, vous pourrez retourner sur la Presqu’île et manger par exemple à l’EpicuriusA côté, il y a un bar sympa, Le Temps des Copains, pour finir la soirée.

Troisième journée - Modernité et musée(s)

Je vous le rappelle, vous n’êtes pas venus ici pour souffrir. Je vous propose de commencer cette journée dans un bar à chocolat, Ikône Chocolat. Entre fondue au chocolat, crêpe ou gaufre accompagnées de chocolat, ou chocolat chaud avec du vrai chocolat fondu (combien de fois ai-je dit le mot « chocolat » dans cette phrase ?), vous serez au paradis !

La journée aura normalement bien commencé ! Empruntez les quais de Saône puis allez faire quelques emplettes chez Pralus, pour goûter une bonne praluline (une brioche aux pralines roses), ou chez Voisin pour tester le Coussin de Lyon (friandise à la pâte d’amande et au chocolat). Vous arriverez ensuite vers la place Bellecour, et vous pourrez visiter le quartier d’Ainay.

Vous pourrez emprunter le Vaporetto, un bateau bus, pour vous rendre à la Confluence. Ce quartier ultra-moderne sera le paradis des architectes ! Partez vous balader sur les Docks, entre les immeubles récents. Vous découvrirez notamment les façades futuristes du Cube Orange et du siège d’Euronews, ainsi que les énormes tours de la Sucrière. Au bout du chemin se trouve le musée des Confluences, un bâtiment colossal en forme de vaisseau, qui marque le point de rencontre entre le Rhône et la Saône. Sans visiter le musée, vous pouvez aller observer le point de vue sur la ville depuis son toit. Et ne manquez pas non plus, derrière, la fameuse confluence, les pieds dans l’eau.

Pour le déjeuner, retournez au centre commercial. Je vous conseille Go Mex, une cantine mexicaine où tout est fait maison, ou le Gourmix, un restaurant sur le pouce de petits sandwichs (mention spéciale au foie gras fait maison !).

Vous aurez fait le tour des principales attractions à Lyon. Pourquoi ne pas terminer sur une note culturelle ? Lyon regorge de musées intéressants : le musée des beaux-arts, l’ensemble des musées Gadagne (musée de l’histoire de Lyon et musée des marionnettes), le musée de la Résistance, le musée d’Art Contemporain, le musée des Confluences, le musée des Frères Lumière et du cinéma

Pour une première visite, je vous conseille de visiter l’ensemble des Musées Gadagne pour en apprendre plus sur l’histoire de Lyon, ou le Musée des Frères Lumière, pour découvrir les prémices de l’invention du cinéma. 

Votre escapade lyonnaise touche à sa fin ! Vous avez la peau du ventre bien tendue, votre sac sent la brioche à la praline, et vos jambes ont besoin d’un massage. Ce sont les signes que vous avez passé un excellent séjour !

Bonus - Si vous en voulez encore !

Si vous en voulez encore, parce que vous êtes tombés follement amoureux de la région, il vous reste tant de coins à découvrir. Dans Lyon, je vous propose par exemple de découvrir les Puces du Canal, l’île Barbe, le musée urbain Tony Garnier, le quartier des Gratte-Ciel ou les musées que vous n’auriez pas eu le temps de faire. 

Vous pouvez aussi vous tournez vers des visites originales comme une visite guidée insolite organisée par l’Office de Tourisme (food tour, visite théâtralisée, visite des lieux de crimes ou faits divers, visite des lieux coquins… Il y en a pour tous les goûts), ou un tour en combi Volkswagen ou 2CV. 

Si vous êtes plutôt sportif, ne manquez pas un match au Groupama Stadium (le parc OL).

En dehors de Lyon, il y a encore tant à découvrir ! Si vous êtes fan de randonnées, arpentez l’Ouest Lyonnais, par exemple à Yzeron. Nous vous recommandons aussi grandement de faire un tour dans les Monts d’Or ou le Beaujolais (nous aimons tellement que nous nous y sommes mariés !). Vous pourrez aussi découvrir le Palais Idéal du Facteur Cheval, à 1 h de Lyon dans la Drôme, le village de Pérouges dans l’Ain, ou partir vous baigner dans les lacs des Alpes, à Annecy ou au lac d’Aiguebelette

Je peux vous assurer que, dans tous les cas, vous ne serez pas en reste côté nourriture et gourmandises ! 

(Le Beaujolais – Photo prise par Edouard Faure, le jour de notre mariage)

(Annecy et son château)

📍 Nos bonnes adresses !

Hormis celles que nous avons disséminées dans cet article, nous vous avons préparé un article spécial, recensant nos bonnes adresses.

Que vous soyez affamés, assoiffés, en quête du meilleur goûter qui soit, ou que vous ayez envie de faire quelques emplettes, vous trouverez un petit peu de tout dans notre liste. 

Pour vous préparer

La décision est prise : votre prochaine escapade sera lyonnaise ! Vous avez fait le bon choix !

Avant d’arpenter les rues de la capitale des Gaules, laissez-nous vous donner quelques détails pratiques.

Quand visiter Lyon ?

Évitez la saison des pluies et celle des moissons !… Blague à part, Lyon est une ville qu’il est agréable de visiter à peu près toute l’année

Bien évidemment, il y fait froid l’hiver, et chaud l’été… Très chaud ! Lyon étant coincée dans une espèce de cuvette, entre ses deux collines et des chaînes de montagnes plus lointaines, l’été est particulièrement étouffant. Mais, si vous prévoyez de la visiter à cette période, l’avantage est que vous pourrez tester beaucoup de bars ! 

Il y a deux périodes très agréables à Lyon : l’automne et le printemps (avec une réserve toutefois qu’est le pollen, très présent dans la ville. Si vous y êtes allergique, vous allez potentiellement souffrir). Vous pouvez vous rendre dans la Capitale des Gaules entre mars et mai ou entre septembre et novembre

Egalement, vous pourrez peut-être avoir envie de vivre la Fête des Lumières (le weekend du 8 décembre, chaque année), et voir la ville s’illuminer de toutes parts. Cette fête très populaire réunit des milliers de personnes chaque année et nécessite de réserver très en avance votre logement ou votre moyen de transport. C’est un événement à vivre au moins une fois, tout en sachant qu’il y aura beaucoup de monde dans les rues pour voir les différentes installations. 

En résumé, vous pouvez venir à Lyon à chaque saison, selon vos envies, en préférant, dans tous les cas, les périodes hors vacances scolaires, si vous le pouvez. 

Arriver à Lyon

Lyon est facilement accessible : plusieurs gares la desservent ainsi qu’un aéroport – certes un peu loin du centre-ville.

Pour vous donner un ordre d’idée, un trajet Paris – Lyon (gare Part Dieu) en TGV se fait en 2 h. Les billets démarrent à environ 40 euros avec une carte de réduction et peuvent atteindre une centaine d’euros.

Vous pouvez également opter pour un Ouigo, les trains low cost. Nous avons déjà bénéficier d’offre dingues : l’aller-retour à 20 euros par personne ! Faites toutefois attention à la gare d’arrivée ou de départ. Vous pourrez arriver aux gares de la Part Dieu ou Perrache, qui sont bien desservies… Tout comme à la gare de l’aéroport, qui répond aux mêmes contraintes que lorsque vous arrivez en avion.

Si d’ailleurs vous souhaitez venir par les airs, vous arriverez à l’aéroport Saint Exupéry, situé à une quarantaine de kilomètres du centre-ville. Un billet d’avion Paris – Lyon est en moyenne à 100 euros par personne. N’hésitez pas à utiliser le site Skyscanner pour trouver les meilleures offres.

Vous avez plusieurs options pour vous rendre dans Lyon depuis l’aéroport : le covoiturage, qui est l’option la moins chère. Vous pouvez aussi prendre un Uberpour environ 45 euros, ou un taxi pour le double du prix le weekend et le soir. Une autre solution est de louer une voiture, mais nous ne savons pas combien cela vous coûtera. Ce peut être pratique si vous compter visiter les alentours de Lyon. Enfin, il existe un tramway – train, le Rhône Express, à 16,30 euros l’aller simple pour un adulte. C’est assez cher, et on ne l’utilise que peu. L’astuce, si vous savez plusieurs mois en avance que vous viendrez à Lyon (astuce valable aussi pour les lyonnais souhaitant se rendre à l’aéroport), c’est d’acheter ses billets plus de deux mois avant le départ pour bénéficier de tarifs plus avantageux.

Si vous venez en voiture, ou si vous louez une voiture, vous pourrez garer votre voiture près de l’endroit où vous dormez, ou dans un parking relais la journée. Faites attention, les places de stationnement gratuites en ville se raréfient et se garer, notamment sur la Presqu’île, relève souvent du défi ! Toutefois, en août, beaucoup de places sont gratuites et les lyonnais étant en vacances, vous trouverez plus facilement à vous garer.

Dormir à Lyon

Comme nous vivons à Lyon, nous n’avons pas testé beaucoup d’hôtels Adrien et moi.

Nous nous rendons de temps en temps à l’hôtel Lyon Métropole, un hôtel 4 étoiles, pour nous détendre. Cet hôtel est parfait pour un séjour détente avec son espace SPA totalement dingue : un sauna, un hammam, une piscine intérieure, une piscine extérieure, et un parcours d’hydromassage chauffé. Vous pouvez également réserver de nombreux soins. Nous ne parlons même pas du buffet du petit déjeuner, qui nous cale généralement pour toute la journée, et de son restaurant qui ravira les fines bouches. Si vous comptez rester un peu plus longtemps à Lyon, passez une journée entière à vous détendre ici !

Si votre budget est plus strict, vous pouvez vous tourner vers le Couchsurfing ou Air BNB. Certains amis ont testé et ont fait de belles découvertes ! N’hésitez pas à choisir un logement à la Croix Rousse ou dans le Vieux Lyon si vous voulez être dans le cœur historique. Pour plus de tranquillité, éloignez-vous, en choisissant par exemple un logement près de Monplaisir.

Nous avons aussi entendu beaucoup de bien de deux auberges de jeunesse en centre-villeAway Hostel ou Slo Living Hostel, proposant des structures modernes, avec un accès au wifi.

Circuler dans Lyon

Afin de vous repérez facilement, si vous n’avez ni téléphone, ni guide de voyage, vous trouverez des plans de Lyon à l’Office du Tourisme, Place Bellecour.

Lyon se parcoure très facilement à pieds, et je vous recommande vivement de vous déplacer ainsi pour découvrir tous ses recoins pendant votre séjour. Certaines rues du Vieux Lyon ou de la Presqu’île sont piétonnes. 

Si vous vous sentez fatigués, vous pourrez emprunter l’une des 4 lignes de métro qui circulent fréquemment, ainsi que les trams ou bus qui desservent bien Lyon et son agglomération. Vous pourrez aussi monter à bord des ficelles (funiculaires) pour vous rendre à Fourvière ou Saint Just.

N’hésitez pas à consulter le site du réseau de transports en commun lyonnais TCL pour connaître l’itinéraire d’un point A à un point B. Quant aux tarifs, un billet à l’unité coûte 1,90 euros en mai 2019. Préférez les tickets à la journée, pour 6 euros, si vous comptez prendre plus de 4 fois les transports. Vous pouvez aussi prendre une carte ou un carnet de 10 tickets pour 17,30 euros. Un ticket « normal » est valable 1 h après l’avoir composté, et il est possible de faire des allers-retours avec un même ticket. C’est plutôt pratique !

Vous avez maintenant tout le nécessaire pour filer visiter la Capitale des Gaules !

Vous êtes conquis ? Vous êtes prêts à découvrir ou redécouvrir Lyon ? 

Vous pouvez retrouver toutes nos photos de Lyon dans l’album photo dédié ! 📷

Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire ❤️

Hello ! C'est Moi Garance, la co-pilote de Nos Pas en Avant. J'ai décidé avec Adrien de parcourir le monde, parce que je suis beaucoup trop curieuse. En septembre 2019, nous nous envolerons pour notre grand Tour d'Asie. Je partage avec vous nos anecdotes de voyage et nos bons plans (de manière décalée ou façon roman-fleuve).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nunc adipiscing at dictum efficitur. id